Les plantes grimpantes

Quel monde fascinant que celui des plantes grimpantes ! Que ce soit par leurs fleurs ou leur feuillage, elles ont toujours quelque chose à vous proposer.

Au fond d'un jardin associées à d'autres végétaux, habillant les murs ou clôtures, grimpant le long des pergolas et tonnelles ou encore couvrant les façades de maison, leur utilisation est multiple.

Les différents modes de fixation

Chaque plante grimpante s'accroche à son support à sa manière. Certaines s'enroulent, d'autres se servent de crampons ou encore de ventouses. Il est important de bien connaître leur système d'attache car c'est ce qui contribue, en partie, au choix du support (ou inversement !).


crampons d'un Lierre

Les crampons

Ce sont des racines aériennes qui apparaissent le long des tiges et permettent à la plante de se fixer solidement à son support (mur, arbre...). Il est à noter que ces racines ne nourrissent pas la plante.

Exemple : Les Lierres, l' Hortensia grimpant.

Les tiges volubiles


tige volubile d'une Glycine

On appelle ainsi toutes les tiges qui s'enroulent autour d'un support (fil de fer, rameaux, etc...). Certaines le font en décrivant des spirales dans le sens des aiguilles d'une montre, d'autres dans le sens inverse. C'est le cas d'un grand nombre de plantes grimpantes : Glycine, Chèvrefeuille, Akébia, Volubilis, Solanum, Jasmin, Renouée...

Les ventouses (vrilles adhésives)


Ventouses d'une Vigne vierge
à petites feuilles

C'est un système d'attache assez original, les tiges possèdent des organes (légèrement vrillés) au bout desquels se trouvent des ventouses en forme de petits disques. La plante est ainsi bien ancrée à son support. Exemple : La Vigne vierge.

Les vrilles


vrille d'une passiflore

Aussi curieux que cela puisse paraître, ces organes sont issus de la transformation soit d'une partie d'une feuille (vrille foliaire) soit d'une tige (vrille raméale). Ils s'enroulent autour du premier support à leur portée (branche, grillage...).
Les plus connues sont : les Clématites, les Passiflores, les Vignes et les Capucines.

Cas particulier

Il y a des plantes qui ne possèdent aucun système d'attache. Comment font-elles alors, me direz-vous ? Tout simplement elles prennent appui ou sont attachées sur leur support.
Exemple : Jasmin d'hiver ou Plumbago

Les supports

Après avoir décrit les différents modes de fixation des plantes grimpantes, nous allons faire un rapide tour d'horizon de leurs supports.

Les plus classiques sont les pergolas et les arches ensuite viennent les grillages et les murs. Pergolas et arches ont été voulues et conçues pour accueillir une plante grimpante alors que les grillages et les murs ont un tout autre rôle premier.

La catégorie la plus originale est le support naturel tel que les arbres et arbustes.

Les plantes grimpantes en quelques exemples

Il est évident que nous ne pourrons décrire et parler de toutes les plantes grimpantes tant leur nombre est important. C'est pourquoi nous ne traiterons que les plus connues et utilisées.

Les Lierres (Hedera)


Hedera helix 'Goldheart' ou 'Oro di Bogliasco'

Le Lierre reste la principale plante grimpante à feuillage persistant. Il présente donc un grand intérêt partout où l'on désire de la verdure en permanence, hiver comme été. Il n'existe que peu d'espèces de Lierre mais un très grand nombre de variétés. Vertes ou panchées, petites ou grandes, très découpées ou non, la diversité des feuilles augmente l'attrait que l'on peut avoir pour les Lierres.

Exposition :

La plupart des Lierres préfèrent une situation ombragée. Mais pour certaines espèces et variétés à feuillage coloré, ils se comportent mieux au soleil.

Sol :

Tous les types de sol leurs conviennent, mais ils préfèrent les sols frais.

Utilisation :

Pour couvrir un mur ou un grillage, dans une jardinière sur un balcon ou encore comme couvre-sol...

Mode de fixation :

Crampons.

Hedera helix 'Elegantissima'

Les Clématites (Clematis)


Clematis montana 'Tetrarose'

Les Clématites sont, sans aucun doute, les plantes grimpantes les plus décoratives. Parfumées, persistantes, petites ou grandes, il y en a pour tous les goûts. En effet, la beauté et la diversité de leurs fleurs en font une plante de valeur pour l'embellissement d'un jardin. Le nombre de variété est très important, c'est pourquoi les Clématites sont classées dans treize groupes différents. Nous n'entrerons pas dans les détails, mais nous nous attacherons plutôt à leur mode de culture et leurs principales caractéristiques.

Exposition :

"Le pied à l'ombre, la tête au soleil" est un dicton qui s'applique particulièrement aux Clématites. On prendra donc soin de protéger le pied (à l'aide d'une tuile ou d'une plante à moyen développement située devant) pour éviter les coups de soleil.

Sol :

La Clématite aime tous les sols frais mais redoute les excès d'eau. A la plantation, on enterre les 8 à 10 premiers centimètres de la tige dans le sol. De cette manière les premiers bourgeons s'enracinent et rendent la plante plus forte.

Utilisation :

Mur, grillage, pergola, tronc d'arbre, associée à d'autres végétaux, balcons ou encore en bac.

Mode de fixation :

Vrilles foliaires.

Clematis 'Early Sensation'

L'époque de floraison des clématites varie selon les espèces : elle peut être printanière, estivale, ou les deux. C'est elle qui va déterminer l'époque et la façon de tailler.

Clématites à floraison estivale (C. orientalis, C. jackmanii, C. viticella, C. hybride Rouge Cardinal...) :

La taille s'effectue en fin d'hiver à 40-60 cm du sol. On peut également ne pas tailler pendant 4 à 5 ans afin de laisser à la plante le temps de se développer, mais la floraison s'en verra diminuée.

Clematis hybride 'Rouge Cardinal'

Clématites à floraison printanière (C. armandii, C. alpina, C. monatana...) :

Elles ne demandent pas de taille particulière. Cependant, si vous devez le faire parce qu'elles se dégarnissent du pied ou qu'elles commencent à prendre un peu trop d'ampleur, faites-le après la floraison. En effet, les fleurs n'apparaissent que sur les rameaux ayant poussé l'année précédente.

Clematis alpina 'Francis Rivis'

Clématites à floraison printanière et estivale (C. hybride 'Nelly Moser...) :

Elles ne demandent pas de taille particulière, sauf un "nettoyage". Tous les 3 à 5 ans, pour des raisons esthétiques (dégarnissement de la base), en fin d'hiver, on pratique une taille sévère (à 60 cm du sol). Les deux floraisons se trouvent alors remplacées par une floraison unique mais très abondante.

Clematis hybride 'Nelly Moser'

Les Glycines (Wisteria)


Wisteria sinensis

    La notoriété des Glycines n'est plus à faire. Elles font sans doutes partie des plantes grimpantes les plus grandes, certains spécimens font plus de 25 mètres de haut. L'élégance et les couleurs pastels de leurs fleurs apportent une touche de romantisme à votre jardin. Les plus connues sont les Glycines à fleurs bleues mais il en existe des roses, des blanches, des violettes ou encore des bicolores.
    La taille moyenne des inflorescences est de 20 à 40 cm mais celles de la Glycine Macrobotrys peuvent mesurer jusqu'à 1,50 m de long. Il faut savoir qu'il est préférable de planter une Glycine greffée car celles issues d'un semis peuvent mettre jusqu'à 10 ans avant de fleurir.

Exposition :

Elles préfèrent les situations ensoleillées, elles poussent très bien à l'ombre mais ne donneront alors que peu de fleurs.

Sol :

Elles s'accommodent de tous les sols sauf calcaires mais ont une préférence pour les sols frais et légers.

Utilisation :

Pergola, ornement de façade, ou encore associées à un arbre

Mode de fixation :

Tiges volubiles. Les Glycines s'enroulent autour de leurs supports dans le sens des aiguilles d'une montre sauf pour la Wisteria sinensis (Glycine de Chine) qui s'enroule dans le sens inverse.

Les Vignes Vierges (Parthenocissus)


Parthenocissus tricuspidata 'Veitchii Robusta'

    Avec les Lierres, les Vignes Vierges constituent les plus grandes plantes grimpantes tapissantes à feuillage décoratif. C'est sans conteste leur coloration automnale qui leur vaut leur succès. Plus ou moins découpées, vertes, panachées ou encore pourpres, leurs feuilles se parent de splendides couleurs rose, orange à rouge écarlate en automne.

Exposition :

Elles acceptent toutes les expositions. Cependant, la couleur automnale du feuillage sera plus intense si la plante est située à une exposition ensoleillée.

Sol :

Tous les types de sols leur conviennent.

Utilisation :

Mur, facade d'habitation.

Mode de fixation :

Ventouses.

Les Chèvrefeuilles (Lonicera)


Lonicera japonica 'Halliana'

    Les Chèvrefeuilles doivent leur succés à l'abondance de leur floraison mais aussi et surtout par le parfum agréable qu'ils dégagent tout au long de l'été. Certains sont à feuillage persistant, ce qui augmente encore leur attrait. Notons que le parfum est plus intense le soir afin d'attirer les insectes nocturnes.

Exposition :

Ils s'expriment très bien à des endroits ensoleillés ou mi-ombragés.

Sol :

Ils viennent bien dans tous les terrains.

Utilisation :

Treillage, grillage, tonnelle, ou encore mêlé à des arbustes.

Mode de fixation :

Tige volubile.

Conclusion

Il est bien entendu que nous n'avons pas pu traiter toutes les plantes grimpantes mais, progressivement le nombre de plantes grimpantes présentes sur le site s'accroît.