La plantation des arbres et arbustes

Quand planter ?

  - Les végétaux vendus à racines nues peuvent être plantés de la fin octobre à fin mars.
  - Les végétaux vendus en conteneurs peuvent être plantés toute l'année (avec une préférence de septembre à mai).
  - Les végétaux en motte, seront mis en place d'octobre à avril.

La préparation du trou de plantation

Dimensions

  Cette étape consiste en la réalisation d'un trou d'un volume deux à trois fois supérieur au volume des racines, de la motte ou du conteneur du végétal à planter.

  Cela peut paraître énorme, mais de cette façon le système racinaire de votre plante se développera plus rapidement et permettra ainsi une meilleure reprise donc une bonne croissance de la plante.

  Si vous vous contentez de faire un trou de plantation égal au volume du système racinaire de la plante, ne soyez pas étonné de voir vos plantations végéter. En effet, le terrain est très souvent tassé et lorsque que vous creusez, les parois et le fond restent très durs. La cavité devient automatiquement un véritable puisard ; les racines se trouvent alors noyées et la plante (si elle ne meurt pas par asphyxie racinaire) éprouve beaucoup de difficultés à se développer.

Nature du sol

   Si la terre de votre trou est de bonne qualité vous pourrez vous en reservir lors de la plantation mais si ce n'est pas le cas il faudra l'évacuer et la remplacer.

  Au fond du trou il se peut que l'on rencontre une couche de terre imperméable, il faudra alors effectuer un drainage constitué de gravier et de sable. Il permettra au surplus d'eau de ne pas stagner au niveau des racines.

  Lors de la plantation sera fait un apport de terreau et de fumure (fumier,etc...). Les matières fertilisantes devront être mélangées à la moitié inférieure du trou. (Eviter le contact du fumier ou du compost avec les racines afin de supprimer tous risques de brûlures).

Préparation du végétal

Pour les végétaux en motte

La préparation se réduit à un simple équilibrage.

Pour les végétaux à racines nues

   L'arrachage fausse l'équilibre entre le sytème radiculaire et le système aérien. Une taille adaptée est donc indispensable :

  • - tailler court les arbres supportant bien la taille (ex : Acacia, Charme, Erable, Peuplier, Platane, Saule...)
  • - tailler long ou se contenter de nettoyer les espèces supportant moins bien la taille (ex : Chêne, Hêtre, Mûrier, Tilleul...)
  • - raccourcir de moitié les branches des arbustes et arbres à fruits à noyaux.
  • - raccourcir du tiers les branches des arbres et arbustes à fruits à pépins.

   Pour les arbres isolés de grande taille et les arbres d'alignement, il convient de conserver une flèche (axe dominant) bien formée.

  On taillera d'autant plus court les branches que les racines en présence sont réduites.

Mise en place des arbres et arbustes à racines nues

  La plante est posée sur une butte de terre préalablement tassée (constituée par exemple de terreau, tourbe ou bonne terre) . Cette butte permet ainsi de porter le collet très légèrement au dessus du sol. Ne jamais faire remonter les racines le long des parois du trou et ne pas les enrouler autour de la butte.

  Recouvrir les racines de terre (par exemple, la même que celle qui a servi à constituer la butte) que l'on fait pénétrer entre les interstices. Tasser régulièrement et combler le trou de plantation en formant une cuvette d'un diamètre égal à celui occupé par les racines, ce qui permettra un arrosage efficace.

  Dans le cas des arbres formés en tige, il convient de prévoir un tuteur destiné à soutenir le tronc. Le placer entre le vent dominant et le tronc. Un bon tuteur est indispensable pour la reprise.

Mise en place des végétaux en motte ou en conteneur

  Pour les végétaux dont la motte est entourée d'une tontine (toile de jute), afin de préserver l'intégralité de la motte, il est préférable de la déballer dans le trou de plantation. Dans les autres cas (pot de terre, conteneur) il convient de supprimer cet emballage sans casser la motte.

  On enterre ensuite la motte en rapportant de la terre par couches successives et en tassant sans piétiner de façon à ce que la partie supérieure de la motte se trouve à 4 ou 5 cm en dessous du niveau du sol.

  Le tuteurage intervient dans ce cas après la mise en place du végétal. Il peut être posé de biais face au vent dominant.

L'arrosage

  A la plantation, il permet de mettre en contact les racines avec la terre. Il doit être effectué immédiatement après la plantation même en cas de pluie.

  Pendant la première année de plantation, il convient d'apporter régulièrement à la plante une quantité d'eau suffisante pour combler le manque dû à une faible exploration du sol par les racines.