Les Camélias

Introduction


Camellia japonica 'Ballet Dancer'

Georg Joseph Kamel né à Brünn (République Tchèque) à la fin du XVIIème siècle, ramena le Camélia en Europe vers 1739 après avoir visité le Japon et la Chine. C'est le célèbre botaniste Linnée qui lui dédia la plante, d'où sont nom, CAMELLIA.

La particularité de l'orthographe avec un seul "L" est française. Le nom communément utilisé s'écrit "Camélia" mais le nom botanique (latin) quant à lui s'écrit "Camellia".

Voici quelques caractéristiques générales sur les Camélias, après quoi vous trouverez des précisions sur ceux que l'on trouve le plus couramment dans le commerce.

Généralités

Floraison

Elle s'étale d'octobre jusqu'au mois d'avril selon les espèces et les cultivars. Les fleurs peuvent être simples, semi-doubles, doubles, poéniformes (en forme de pivoine) ou encore anémoniformes (en forme d'anémone). Les coloris vont du blanc au rouge en passant par le jaune (rare) ou le rose. Les fleurs peuvent être bicolores. En plus de la diversité de forme et de couleur, la durée de floraison est importante : elle va de 2 à 4 mois.

Sol

Le Camélia préfère les sols légers, humifères, neutres ou légèrement acides (pH de 5,5 à 7), frais et bien drainés. Par contre le Camélia ne supporte pas les sols calcaires (car trop basiques).

D'autre part, il faut maintenir le sol humide, surtout en été. Mais, après le 15 août, une réduction des arrosages favorisera la formation des boutons floraux.


Camellia japonica X 'Tiptoe'

Exposition

D'une manières générale, les Camélias se comportent très bien à mi-ombre et abrités du vent. Les expositions ensoleillées sont à éviter fortement.

Rusticité

Contrairement à ce que la plupart des personnes pensent, ce n'est pas une plante frileuse. La grande majorité résiste à des températures allant de -12 à -15°C. Par contre, il est vrai que les boutons floraux ainsi que les fleurs sont plus sensibles au gel. Cependant, il faut savoir qu'un bouton coloré est moins résistant qu'un bouton qui ne l'est pas encore. Certaines variétés de Camélia peuvent résister à des températures allant jusqu'à -20°C.

Un Camélia en pot aura une résistance au froid beaucoup moins importante. Alors pour éviter toute mauvaise surprise, il ne faut pas hésiter à enterrer le pot ou à le protéger en hiver.

Les trois espèces les plus courantes


Camellia sasanqua 'Jean May'

Camellia sasanqua

Nom commun :

Camélia d'automne

Floraison :

Odorante. Les fleurs sont uniquement simples ou semi-doubles et apparaissent dès le mois d'octobre. La floraison s'arrête généralement en janvier-février.

Feuillage :

Persistant, vert brillant dessus, assez allongé.

Rusticité :

Résiste à des température de -12 à -15°C (zone 7).

Dimensions :

De 1 à 5 m de haut pour 1 à 4 m de diamètre. Pour une même variété, les dimensions varient selon le climat.

Camellia japonica 'Roger Hall'

Camellia japonica

Nom commun :

Camélia japonais ou Rose du Japon

Floraison :

Toutes les formes citées dans les généralités sont représentées. Pour les plus précoces, elle démarre en janvier, et se termine en avril pour les plus tardives. La durée étant généralement de 1 à 2 mois.

Feuillage :

Persistant, vert brillant dessus, ovale.

Rusticité :

Résiste à des température de -12 à -15°C (zone 7).

Dimensions :

De 2 à 8 m de haut pour 1 à 6 m de diamètre.

Camellia X 'Daintiness'

Camellia hybride

Nom commun :

Camélia hybride

Floraison :

Elle s'étale de février à avril. C'est chez les hybrides que l'on trouve la couleur jaune.

Feuillage :

Persistant, vert foncé mat à brillant.

Rusticité :

Ils sont plus rustiques que les autres et peuvent résister à des température de -18°C (zone 6-7).

Dimensions :

Cela dépend du croisement, mais en tout cas, cela reste du même ordre de grandeur que les précédents.

Conclusion

Pour conclure, une petite remarque amusante : le Camélia appartient à la famille des THÉACÉES, qui n'est autre que celle du Théier ou Thé (Camellia sinensis), dont on se sert pour réaliser le fameux breuvage.

Le Thé est donc un Camélia !