Les bulbes à floraison printanière

Les bulbes de printemps sont appelés ainsi car ils fleurissent au printemps. Parmi les plus connus, on compte les Anémones, Crocus, Jonquilles, Muscaris, Tulipes... Leur culture est facile et donne de très bons résultats, mais il faut cependant ne pas déroger à certaines règles que nous allons vous expliquer.

Quand planter ?


Les bulbes à floraison printanière se plantent en automne, la meilleure période se situant entre fin septembre et fin novembre. Mais il est possible éventuellement de planter jusqu'à la fin décembre si les bulbes ont été conservés dans de bonnes conditions.

Il ne faut jamais planter en période de gel ou dans un sol détrempé.

Quel type de sol ?

Les bulbes acceptent tous les types de sols à condition que ces derniers soient très drainant. En effet, une humidité stagnante provoque le pourrissement des bulbes. Si l'on possède un sol lourd et humide, on peut le drainer mais cela peut parfois être difficile et couteux. Il est alors préférable de faire un apport de terre légère de 15 à 20 cm de hauteur sur le sol existant. Il faudra prévoir un dispositif quelconque pour retenir cette terre comme des rondins de bois ou, tout simplement, des pierres. Pour diminuer la compacité du sol, on pourra y ajouter de la tourbe et/ou du sable en labourrant profondemment.

Comment planter ?

Préparation du sol

  Le sol doit être travaillé afin de le rendre meuble ce qui permettra aux racines de mieux s'y développer.

  Bien entendu, la profondeur du bêchage doit être supérieure à celle de la plantation. Lors de cette opération, on pourra incorporer un amendement (fumier; corne torréfiée).

Espacement

  La distance de plantation entre les bulbes est différente selon les espèces et l'effet que l'on veut obtenir.

  Pour les massifs réalisés avec plusieurs espèces, il faudra tenir compte du développement de chaque plante ; certaines ayant un feuillage pouvant nuire aux bulbes à petit développement (s'ils sont plantés trop près).

  La distance de plantation est généralement indiquée sur les emballages.

La plantation

  Après avoir disposé les bulbes sur la surface du sol (à leur emplacement définitif !), à l'aide d'un plantoir ou d'un transplantoir, il ne reste plus qu'à les enfouir.

  La profondeur de plantation est un élément important dans la réussite des cultures. Généralement les bulbes se plantent à une profondeur égale à 3 fois leur hauteur. Ceci est exact pour la plupart des bulbes sauf pour certaines espèces... C'est pourquoi il est bien de se référer aux indications portées sur les emballages. On doit également tenir compte de la nature du sol pour déterminer la profondeur de plantation. Plus le sol est lourd moins on plante profond, et inversement pour un sol léger et sablonneux.

Profondeur d'environ 2 à 3 fois la taille du bulbe

  La plantation terminée, n'oubliez pas d'arroser copieusement.

Entretien

  Pendant la végétation et surtout en période de floraison, il faut arroser fréquemment et abondamment (en tenant compte des pluies).

  Il est important, aussi étonnant que cela puisse paraître, de continuer à arroser après la floraison. Il faudra le faire jusqu'au jaunissement du feuillage si l'on veut que les bulbes reconstituent leurs provisions de nourriture pour l'année prochaine.

Suppression des fleurs fanées

  Après la floraison, des fruits se développeront en produisant des graines qui s'approprieront une partie des substances en réserve que détiennent les bulbes. Il faut donc couper la tige à quelques centimètres au dessous de la base des fleurs.

  Si vous faites des bouquets avec ces fleurs, conservez toujours quelques feuilles sur la plante.

Muscari armeniacum

Conclusion

   Après ces travaux, votre printemps fleuri sera prêt. Même les jardiniers débutants seront surpris de constater la réussite de leurs plantations.